Informations générales

 

LES EFFETS D’UNE DROGUE NE DÉPENDENT PAS SEULEMENT DE LA SUBSTANCE :

Les effets sont influencés par une multitudes de facteurs, tels-que :

  • La substance : quantité, qualité, mélanges, mode d’administration, rapidité de consommation, fréquence d’usage, etc. 
  • L’individu : âge, sexe, poids, expériences passées, attentes, état physique (appétit, sommeil) et psychologique (émotions), etc.
  • Le contexte : lieu, ambiance, heure de la journée, personnes présentes, légalité du lieu, stimuli audio-visuels, etc.


IL Y A 3 PRINCIPALES CATÉGORIES DE SUBSTANCES :

  • Les stimulants : augmentent l’énergie et l’euphorie, accélèrent le rythme cardiaque et respiratoire, suppriment l’appétit et le sommeil (amphétamines, ecstasy, cocaïne, caféine, nicotine, etc.).
  • Les dépresseurs : augmentent l’euphorie, diminuent l’anxiété, les inhibitions, la vigilance et la motricité ainsi que les rythmes cardiaques et respiratoires (alcool, GHB, benzos - ex: Valium, Xanax – opiacés ex : héroïne, oxycodone, etc.).
  • Les perturbateurs : modifient légèrement les rythmes cardiaques et respiratoires, modifient les perceptions visuelles, tactiles et auditives. Procurent des sensations de bien-être, de détente et accentuent la socialisation et l’introspection (champignons magiques, LSD, kétamine, ecstasy, PCP, cannabis, etc.).


SI TU CHOISIS DE MÉLANGER :

  • Attention : il est difficile de se prononcer sur les risques reliés aux mélanges (polyconsommation) entre autres parce que la composition d’une substance illégale est souvent impossible à connaître et les effets sont méconnus. 
  • Le mélange de substances issues d’une même catégorie peut multiplier leurs effets et ainsi augmenter les risques associés à leur usage (ex.: GHB et l’alcool). 
  • Les mélanges de substances légales ou de médicaments sont risqués (ex.: Viagra et ecstasy, ou antidépresseurs de type ISRS comme le citalopram et le prozac, ainsi que les amphétamines).
  • Les mélanges peuvent temporairement masquer les effets d’une substance. Les effets se modulent et il y a ainsi un risque de consommer davantage sans ressentir les effets secondaires de chacune des substances.
  • Les mélanges de perturbateurs peuvent augmenter l’anxiété et la confusion, et précipiter les effets secondaires des substances consommées.


QUELQUES IDÉES POUR RÉDUIRE LES RISQUES :

  • Planifie ta soirée : transport aller-retour, dosage, vêtements, condoms, matériel de consommation propre/stérile, personne-ressource au besoin. Sois bien reposé, alimenté et hydrate-toi bien tout au long de ta soirée. 
  • Évite de consommer seul : informe au moins une personne de ta consommation. En cas de malaise, évite de consommer davantage pour rétablir ton état, privilégie le repos et le calme et demande de l’aide. 
  • Gère ton dosage : tu peux toujours en ajouter, mais jamais en enlever! Espace tes consommations dans le temps et sois patient : attends de ressentir les effets avant de consommer davantage. Si tu consommes de manière ingérée, cela peut prendre jusqu’à 2h avant que ton corps absorbe la substance.
  • Procure toi une trousse d’analyse de substances sur internet. Elles peuvent détecter la présence de certaines substances dans un échantillon donné avant d’en consommer. Reste vigilant : il y a des limites à ces tests.